26 octobre 2014

Miscellanées de Bourgogne

Quelques souvenirs d'un magnifique week-end bourguignon, ensoleillé et plein de belles choses.
.
Un p'tit domaine où je m'autoriserais bien une allocation !
.
Corton, vers et depuis !
.
La vierge de Pernand
.
Saint Romain, vignes, château et falaises
(et accessoirement mon premier "vrai" bourgogne blanc)
.
Variations autour des ruines de l'abbaye de Ste Marguerite de Bouilland
.
.
Bruno

25 octobre 2014

Dégustation au domaine Chicotot à Nuits Saint Georges (21)

Crédit photo © : Pierre R
.
C'est avec un plaisir non dissimulé que nous nous retrouvons en ce samedi après-midi presque estival dans l'antre de la Chicotot's family. Nous sommes accueillis par Pascale, rapidement rejointe par Georges alors que le fiston Clément est à l'ouvrage (il viendra nous dire un petit bonjour dans la cave). Après les retrouvailles attendues par tous, nous débutons par ...
.
Quelques 2013 tirés du fût.
Un Nuits village, Aux Allots qui présente un fruité soyeux, sur le cassis. Belle suavité et équilibre général sur une belle acidité. Très Bien (la dégustation commence sur une belle base).
Un Nuits village, Plantes au Baron qui respire le café torréfié et le cacao. L'attaque en bouche est tannique, avec une belle salinité et une finale toute en finesse. Bien +
Un Nuits, premier cru les Vaucrains avec des notes plus complexes et plus élégantes. Une bouche corpulente, énergique, soyeuse, presque sucrée. Tannins équilibrés par une belle acidité de structure. Magnifique empreinte tellurique en finale. Excellent
Un Nuits, premier cru les St Georges avec un nez sur la retenue, mais avec une impression de fruité plus élégant et de fraîcheur. Aujourd'hui moins charmeur certes, mais plus de potentiel que son prédécesseur. Finale qui pourrait paraître discrète, mais qui sait laisser une marque sur le fruit intense. Excellent +
.
Passons maintenant aux vins en bouteille.
Un Bourgogne 2013 archétype du vin de copain. Soyeux, belle définition, fruité croquant et légère sucrosité. Très Bien
Un Ladoix 2013 plus fruits rouges et noirs, encore plus de croquant et un aspect "pétant". Superbe bouche salivante, claquante en finale. Excellent
Un Nuits village, les Charmottes 2012 qui présente un nez musqué, un peu animal. La bouche est enrobée et à la fois tendue, avec une pointe d'évolution. Bien + / Très Bien
Un Aloxe Corton 2012 terrien et tellurique, tannique en bouche, qui laisse une belle empreinte élégante. Très Bien +
Un Nuits, premier cru les St Georges 2012 magnifique, sérieux au nez,un léger torréfié et une belle fraîcheur. Bouche qui possède de la mâche, et une belle acidité qui tend le vin, lui apporte suavité et fraîcheur mentholée. Excellent +
Un Nuits, premier cru les Vaucrains 2012 avec un nez plus soyeux et plus profond. Sans doute aujourd'hui moins corpulent mais déjà plus marquant. Des tannins crémeux, une belle largeur et un grillé avenant en finale complète cette palette. Excellent + (dans un style différent du St Georges)
Le Nuits, premier cru les St Georges 2002 possède un nez plutôt animal et sur le cuir. J'ai été un peu déçu par une bouche fine, qui manque de corpulence. Pas en place aujourd'hui (c'est un adolescent dit Pascale Chicotot !). A revoir
.
Cerise sur le gâteau enfin avec ce bijou qu'est le Nuits, premier cru Les Vaucrains 1964 (oui oui !) : un nez magnifiquement frais et noble, sans trace d'évolution marquée, un côté malt tourbé noble. La bouche tout en dentelle est parfaitement construite,une acidité encore bien présente, des tannins élégants, une fruité pur et presque cristallin. Empreinte superlative en finale, avec un réglissé léger, et qui revient sur des arômes secondaires de toute beauté. Exceptionnel
.
Encore une fois un grand merci à la famille Chicotot pour leur accueil, leurs explications et leur amitié.
.
Rendez-vous l'année prochaine.
.
.
Bruno

24 octobre 2014

Le Bistrot de Levernois (21)

Premier repas pris traditionnellement au Bistrot de Levernois en ce vendredi soir. Au menu :
.
Tarte Fine au Magret Fumé et Chèvre Frais, Sauce Vierge
.
Filet de Daurade à la plancha, endives braisées et sauce aux agrumes
.
Sphère au Cassis et crème brûlée à la bière
.
En apéritif, nous avons pris un verre de Saint Aubin, premier cru La Chatenière 2012, Marc Colin : belle finesse minérale sur la poudre de calcaire, léger vanillé / boisé bien intégré à une bouche de demi-corps parfaitement en place. Finale un peu vive, liée à la jeunesse du vin. Très Bien +
.
Pour accompagner les plats, nous avons choisi une bouteille de Chassagne-Montrachet vieilles vignes 2012 du domaine Vincent et Sophie Morey : un chassagne très fleuri, un élevage assez marqué mais qui vient agréablement soutenir la colonne vertébrale du vin. C'est gras, assez riche et avec de beaux amers en finale, tout en sachant rester sur la finesse et la floralité. Un village très bien fait et d'une certaine consistance. Répond parfaitement aux deux plats. Très Bien +
.
.
Bruno

L'Hostellerie de Levernois (21)

Cette année, pour notre pèlerinage rituel en Bourgogne, nous avons quelque peu changé nos habitudes. L'Hotel du Parc étant complet, nous nous sommes dirigés naturellement vers l'Hostellerie de Levernois, un Relais et Châteaux qui a tenu toutes ses promesses et plus encore !
.
Visite en image d'une chambre ...
.
.
.
La suite à venir ...
.
.
Bruno

Dégustation au domaine Vincent Rapet à Pernand-Vergelesses (21)

Visite-dégustation à quatre mains au domaine Vincent Rapet en ce vendredi matin, avec pour commencer une (jeune) employée puis avec Vincent lui-même, ce qui nous a permis de déguster l'ensemble de la gamme disponible et de nous rendre compte une nouvelle fois du haut niveau de qualité des vins issus de ces terroirs de la colline de Corton.
.
Les blancs sur le millésime 2013.
Un Aligoté  sur le citron, une pointe de vanille et un léger poudré au nez. Bouche tendre, fraîche, avec une belle vivacité alliée à un joli gras enrobant. Bien +
Un Pernand village qui présente un nez légèrement grillé, une belle minéralité poudrée et des notes d'amers nobles. La bouche de demi-corps est très tendue, avec peut-être un déficit de corpulence. Finale à l'identique. Bien
Un Pernand premier cru Clos du Village très sérieux, doté d'une belle sève et une construction très Pernand, sur la minéralité mais très agréablement complétée par un gras glycériné et des notes d'amers grillés. Finale très enrobante, sur ces mêmes amers nobles. Très Bien
Un Pernand premier cru Sous Frétille qui possède un degré supplémentaire de définition, de profondeur et de finesse. Bouche extrêmement élégante, tenue par une minéralité fine, qui s'éternise pour notre plus grand plaisir. Très Bien + (j'en connais un qui va frétiller !).
Un Corton-Charlemagne superlatif, toujours sur un équilibre de finesse au nez, sur le végétal noble et des amers magnifiques (j'en salive encore). Bouche  presque tannique, qui possède un grain d'une folle élégance. Très corpulent, sur le grillé et traçant en finale. Magnifique bouteille ! Excellent +
.
Intermède : un Corton Charlemagne 2007 sur un équilibre plus frais et plus mentholé. Légère évolution sur la pomme, avec une bouche à la fois minérale et aromatique. Encore ces belles notes grillées en finale. Excellent
.
Les rouges sur le millésime 2012.
On débute par un Pernand village croquant à souhait, qui pête les fruits rouges, bien murs, des notes de pierre chaudes et fumées. Le fruité est cristallin, croquant, presque ciselé. Très Bien +
Un Savigny village plus serré, peut-être plus fermé mais avec un beau potentiel. La bouche est d'un fruité superlatif, complétée par une corpulence et une certaine mâche tellurique. Finale sur la glycérine toute en élégance. Excellent
Un Beaune premier cru Clos du Roi avec un nez sur les fruits rouges allié à des notes de silex. Belle douceur en bouche. Toucher des tannins déjà soyeux malgré sa jeunesse. Excellent +
Un Aloxe Corton village plus terrien, plus corpulent et qui, pour moi, a manqué un peu de finesse et d'élégance. Bien
Un Pernand premier cru les Vergelesses avec un nez typique, sur la cerise, les fruits rouges et un gras / fumé caractéristique du village (pour moi). La bouche est soyeuse, tendrement fumée, un soupçon de fruits noirs et une finale très aromatique, encore un peu tannique. Très Bien +
Un Pernand premier cru Ile des Vergelesses fidèle à lui-même, les Vergelesses en superlatif, tant au nez qu'en bouche où le côté soyeux est démultiplié. Belle construction globale, profondeur et léger gras finissent en une finale équilibrée et allongée. Excellent +
Le Corton Pougets présente une grosse puissance au nez, terrien et large. Les fruits rouges (la fraise écrasée) dominent dans un ensemble qui a de la mâche en bouche. Joli fruité élégant toutefois qui apporte de la tendresse et une impression presque sucrée(léger) en finale. Très Bien + / Excellent
.
Nous finissons la dégustation par deux millésimes plus anciens.
Un Corton 2011 sur lequel sur je passé complètement à côté. Mon fameux "trou" en dégustation. A revoir certainement
Par contre, j'ai retrouvé mes impressions d'il y a deux ans sur ce Corton Pougets 2010 magnifique, d'un fruité éclatant, salivant et traçant, derrière une assise terrienne / tellurique qui révèle la puissance du cru. Excellent +
.
Voilà, nous remercions très chaleureusement Vincent Rapet et son équipe pour l'accueil, les explications et sa constance dans la qualité de la production, que nous suivons d'année en année depuis maintenant plus de 10 ans.
.
RDV l'année prochaine.
.
.
Bruno

19 octobre 2014

Ce soir, c'est Faury !

Non, je ne me suis pas reconverti dans la publicité l'iPhone 6 (mais je pense que je peux être rapidement au niveau de ces slogans ringards accouchés par des bobos à l'attention d'autres bobos - pauvre Stanley Kubrick, il doit se retourner dans sa tombe, lui le génial inventeur de ce chef d'oeuvre de 2001 Odyssée de l'Espace), mais le résultat d'une pure coïncidence en prenant deux bouteilles un peu au hasard dans ma cave.
.
Donc, en apéritif, un Condrieu la Berne 2010 , domaine Faury : un beau nez variétal sur l'abricot, complété et complexifié par une sensation grillée et salivante du plus bel effet. En bouche, le vin est éminemment gras et glycériné, mais d'une tension et d'une acidité qui allongent le vin et laisse une impression salivante et une très belle fraîcheur générale (mentholé). Allonge superlative pour une finale vibrante avec de beaux amers nobles. On n'est pas loin des cousins du domaine Vernay. Excellent + (et plus même).
.
Avec une pintade au cidre, un IGP Collines rhôdaniennes (Syrah), L'Art zélé 2012, domaine Faury : une syrah fraîche et sérieuse, un nez très épicé et sur les fruits rouges presque croquants, une bouche certes de demi-corps mais avec des tannins déjà très civilisés, et une finale légèrement vanillée et soyeuse. Une valeur sûre pour ce vin de copain. Très Bien +
.
.
Bruno

29 septembre 2014

A nos chers disparus

Une fois de plus, le destin a frappé à la porte, un peu à la manière de décrire la 5° symphonie de Ludwig van Beethoven. Après un premier deuil, résultat d'année de combat contre la maladie, c'est une nouvelle épreuve que nous avons du supporter en cette année 2014. Plus cruelle, plus violente et plus rapide, mon beau-père s'en est allé après un combat perdu d'avance contre la fameuse "longue maladie". En ce lundi soir, nous avons décidé de partager une bouteille (un magnum) qui lui était partiellement destinée. Une façon certainement pudique de dire adieu à un être cher.
.
Saumur blanc, Coulée de St Cyr 2009, domaine de St Just : un vin justement équilibré, entre un nez plutôt floral et fruité, une touche de miel et d'opulence liée au millésime. La bouche est complexe, entre l'aspect tendu, minéral et une pointe de salinité du chenin et du terroir, le tout arrondi par un gras et un glycériné dosé comme il le faut. Très belle finale légèrement perlante, qui apporte du peps et une belle vivacité. Que dire de ce vin. Une véritable valeur sûre élaborée par un artiste vigneron. Excellent.
.
Immenses remerciements à Arnaud Lambert et à Anne-Laure du domaine pour ce don.
.
Permettez moi d'associer la mémoire de Monsieur Yves Lambert à cet hommage.
.
.
Bruno