21 avril 2014

Deux grands vins !

Rapide compte-rendu d'un week-end prolongé en Normandie, sous le soleil, ce qui nous a permis de visiter une nouvelle fois l'abbaye du Bec Hellouin. Histoire sans parole.
.
.
Pour finir agréablement la soirée, deux vins dégustés et bus :
.
Avec un saumon fumé (puis un foie gras), un Meursault, Premier cru Charmes 2007, Michel Bouzereau : Très beau nez sur les amandes amères, la brioche, les noisettes, avec un léger grillé très avenant. Notes florales légèrement beurrées, une pointe fumée. En bouche, puissance minérale très ample, bâtie autour de magnifiques amers nobles et un gras qui vient enrober et complexifier l'acidité encore bien présente. Finale traçante et claquante, sur le cailloux de noble origine! Vraiment proche d'un grand cru. Magnifique malgré sa jeunesse.
.
Avec un gigot de 7 heures, un Châteauneuf du Pape, les Cailloux 2005, Lucien et André Brunel : un châteauneuf assez corpulent dans l'ensemble, mais non dénué de finesse et de fraîcheur. Notes sudites, jolis tannins assez gras, et un toucher de bouche sur la fraîcheur et un côté terrien qui me plait. Quelques notes florales intenses et capiteuses, un poil épicé. Belle finale sur les olives et la fraîcheur, avec une minéralité granuleuse de bon aloi. Encore quelques années de garde à prévoir. Très Bien.
.
La semaine prochaine, "Roots in burgundy !"
.
.
Bruno

16 avril 2014

Miscellanées de Bretagne

Impressions
.
Animaux
.
Roscoff et l'ile de Batz depuis la pointe de Perharidy
.
.
Bruno

Contre-jours et couchers de soleil

Suite de quelques souvenirs de vacances, avec une série de contre-jours et de couchers de soleil.
.
.
.
.
Bruno

15 avril 2014

Vagues et bateaux

Malgré le beau temps persistant et une mer d'huile, nous avons réussi, à force de persévérance, à capturer quelques vagues ...
.
.
Sur une mer encore plus calme, quelques bateaux au repos.
.
.
.
Bruno

Rochers étranges

Continuons notre périple breton par ces étranges rochers que la mer a scrupuleusement sculptés. D'aucuns y voient des formes animales ou humaines ...
.
.
.
Bruno