20 octobre 2021

Un premier départ en retraite

Un premier départ en retraite de la famille, ça se fête dignement. Premier épisode avec des ex-collègues, pour un repas axé sur les vacances, avec :


* Déclinaison de foie gras du Périgord (figue farcie, magret de canard farci et foie gras mi-cuit)

 

* Filet mignon de veau façon jurassienne, fourré au jambon fumé de montagne et au Comté, morilles au vin Jaune

* Gâteau au chocolat / noisettes (sans photo)


Pour accompagner dignement ce repas, j’avais préparé plusieurs vins, avec une belle réussite collective (tout en magnum).


Chablis, premier cru Montée de Tonnerre 2015, cave de la Chablisienne : un nez assez minéral, marqué par des notes de coquilles d’huitres, complétées par une impression à la fois vanillée et miellée. En bouche, c’est droit et complexe, avec un supplément d’amertume de bel effet, et une rétro-olfaction typique (de « l’homme mort »). Belle persistance et accord avec le gras du plat. Très Bien +

Auxey-Duresses, 2013, domaine Alain Gras : Un vin de demi-corps, un peu marqué par le millésime. Petits fruits rouges et acidité assez vive. Les tannins et une fine épice viennent apporter un supplément d’âme à l’ensemble. Très Bien

Pernand-Vergelesses, premier cru Ile des Vergelesses 2009, domaine Rapet père et fils : nez qui pinote, très sérieux, profond, sur la cerise et les fruits noirs. Pointe fumée et épicée en complément. Bouche tendre et soyeuse, de petits tannins apportent un joli caractère à l’ensemble. C’est assez corpulent, mais toujours élégant. Impression terrienne de bon aloi. Finale salivante, avec une acidité maîtrisée et équilibrée par le fruité, les tannins et des notes clairement épicées. Excellent

Porto vintage, 2007, Taylor’s : un peu déçu par ce vin qui, quoique puissant, équilibré, profond sur les fruits noirs et possédant de beaux tannins, m’a semblé un peu monolithique, manquant de charme et de complexité. Je l’avais déjà gouté bien meilleur. Bien +


Une première très réussie … qui en appelle d’autres très rapidement.


Bruno


19 octobre 2021

Souvenirs du Périgord

Souvenirs d’une semaine estivale en Périgord, en octobre :


Le gîte de la forge, aux Eyzies de Tayac


Le musée des Eyzies


Le château de Commarque, depuis le Cap Blanc


Saint Léon sur Vézère


Belvédère depuis la côte de Jor


Cadouin, son église et son cloître gothique


Montpazier


St Amand de Coly


Urval


Bruno