14 octobre 2011

Visite au domaine Rossignol-Trapet

.
Premier rendez-vous en ce vendredi matin au domaine Rossignol-Trapet situé à Gevrey-Chambertin. Accueil toujours très chaleureux et très convivial. Toute la famille est réunie au caveau et, après avoir expédié quelques affaires courantes, c'est David Rossignol qui me guide dans la cave et la multitude de fûts et de crus.
.
Je dois une nouvelle fois remercier très chaleureusement David pour sa disponibilité, ses explications qui m'ont permis de connaître un peu mieux (ou un peu moins mal) les subtilités de l'élaboration des vins, son humilité qui a débouché sur un véritable dialogue (nous avions très fréquemment des sensations similaires mais des vocabulaires parfois décalés) et sa passion communicative.
.
Début de la dégustation avec un bel échantillonnage des 2010 sur fût
Un Gevrey-Chambertin Vieilles Vignes plutôt riche, grillé, qui possède de la mâche et un joli fruit cassissé.
Un Gevrey-Chambertin Etelois qui possède une trame similaire, sans doute un peu plus retenue. Un vin plus terrien, réglissé, tannique mais fin. Belle vinosité sur le chocolat amer, qui termine salivant. Bien++
Un Gevrey-Chambertin Premier Cru Cherbaudes plus réduit (grillé). La bouche est jolie, équilibrée, veloutée ... et se termine sur un finale plus serrée, avec une amertume aimable. Bien+
Gevrey-Chambertin Premier Cru Corbeaux sur un registre plus fin, légèrement perlant. La finale est par contre plus carrée et posée.
Gevrey-Chambertin Premier Cru Combottes un peu fermé au nez. Malgré tout, ce vin marque une première marche dans la vinosité et la structure. La trame est soyeuse, fine et droite, très longue et très sérieuse. Bel équilibre tannique. Bien+++
Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur est un vin très typé Gevrey, rustique dans le bon sens du terme, possédant une belle granulosité en bouche. Finale sur une astringence tonique. Très Bien
Gevrey-Chambertin Premier Cru Petite Chapelle est la seconde marche dans les premiers crus, avec un nez sur le végétal noble (cynorrhodon) liée à la fermentation en vendanges entières non éraflées (dixit David). Charge tannique en bouche légèrement chocolatée et finale sur une amertume noble. Le style est plus charpenté, quoique plus retenu. Très Bien
Clos Prieur et Petite Chapelle constituent deux expressions du pinot gibriaçois, pour tous les gouts.
Latricières-Chambertin Grand Cru : un vin frais, élancé, élégant, structuré, tendrement fruité sur la réglisse. Se développe en bouche. Très Bien++
Chapelle-Chambertin Grand Cru : je suis passé un peu à côté de ce vin, qui m'a semblé très mûr, lacté et tannique. Saveurs de rafles. Sans doute à revoir dans d'autres conditions. Bien++
Chambertin Grand Cru : énorme nez de fruits noirs, malgré une certaine retenue. Sensation d'élégance et de profondeur. Bouche tannique, encore un peu brute de décoffrage, mais très prometteuse, noyaux de cerises, notes de violette, profondeur, longueur et énorme finale sphérique et élégante. Excellent
.
Nous avons ensuite gouté quelques vins en bouteilles
Gevrey-Chambertin 2008 : frais, fruité, réglissé. Un vin friand, de copain.
Gevrey-Chambertin 2009 : plus fermé, plus floral. La bouche possède un équilibre similaire au 2008, malgré une sensation compotée en finale.
Beaune Teurons 2009 : une granulosité minérale associée à une pointe d'amertume. A attendre.
Gevrey-Chambertin Premier Cru Clos Prieur 2009 : des épices douces, un réglissé doux-amer salivant, un fruité intense et un bel équilibre général. Bien que trop jeune et sans doute pas encore en place, les éléments sont déjà bien présents et finalement déjà partiellement associés. Tonique et frais en finale. Très Bien
Latricières-Chambertin Grand Cru 2009 : un nez qui pinote finement, une bouche d'abord évanescente, mais qui s'élargit doucement mais sûrement pour déboucher sur une belle finale réglissée. Accord subtil entre équilibre et tension. Très Bien
.
Voilà, après près de deux heures en cave, je tiens à remercier David Rossignol pour cette parenthèse enchantée, celle qui me fait aimer la Bourgogne et ses vins. Une belle gamme très cohérente, bien faite, sans "esbroufe" mais solide et sérieuse.
.
RDV l'an prochain pour des 2010 qui promettent déjà d'être plus beaux encore que les 2009, sur des équilibres qui respectent mieux la finesse, l'élégance et la complexité du Pinot Noir.
.
.
Bruno

2 commentaires:

François a dit…

Et c'est tout ?? :)
Ils manquent de vin chez RT ?

Bobosse92 a dit…

Non, non, pas de pénurie ... mais c'était l'heure du casse-croute !