4 juin 2011

Le Pot d'Etain à L'Isle sur Serein (Yonne)

Ce week-end d'Ascension a été l'occasion de vérifier la renommé de ce restaurant, connu pour sa carte des vins fabuleuse, et à des prix toujours doux.
.
Le menu et les desserts
.
Ambiance ...
.
Amuse-bouche, terrine de poisson et crème persillée
.
 Foie gras de canard en terrine, macaron figues
.
 Poêlée d'encornets et escargots, brunoise de légumes printaniers, et beurre de Noilly
.
Ravioles de gambas au gingembre, bouillon d'artichaut
.
Meursault-Charmes Premier Cru 2002, domaine des Comtes Lafon : un premier nez un peu fermé, qui apparaît fin, frais, très typé sur le chèvrefeuille. A l'aération, développement de notes mentholées et grillées (légèrement). La bouche élégamment grillée présente une belle tension. Amers agréables et sapides. Après aération, le vin présente une puissance presque 'tannique'. Très belle longueur, sur la noisette et le grillé, mais toujours ultra-frais. Elégance maximale, presque rafraîchissante. EXCELLENT
.
Pièce d'agneau confite, cocos de Paimpol et petit flan d'ail
.
Poisson du jour
.
Caille farcie au foie gras, tartelette échalotes
.
Clos de la Roche Grand Cru 2000, domaine Hubert Lignier : un nez profond, sur le cassis mur et une pointe de rusticité. A l'aération, les fruits rouges apparaissent, sur un équilibre très terrien qui me fait penser à un gevrey. Beau pinotage. La bouche est équilibrée, entre structure, tannins et acidité. Un vin sur un registre élégant, fruité et suave. La finale est également très complexe, entre minéralité terrienne, touche glycérinée et tannins veloutés. EXCELLENT (quoiqu'encore jeune).
.
Pour le plaisir des yeux, le plateau de fromages, tous aussi bons les uns que les autres. Le Meursault regouté sur le fromage montre une reprise de notes lactées et veloutés, presque sur un équilibre presque demi-sec, sans toutefois sacrifier à l'élégance, à la finesse et à la droiture.
.
 Le fraisier revisité et glace réglisse
.
Le clafoutis aux cerises de Bourgogne, crème glacée fromage blanc
.
Je tiens à signaler un  petit "bug" au niveau du service, à optimiser avec l'accueil un peu froid et distant. Je me serais bien laissé tenter par un verre de douceur avec le dessert ... mais point de serveur pendant près de 15 minutes autour de notre table ! Las, nous avons mangé notre dessert avec de l'eau. Dommage que ce petit défaut vienne obscurcir quelque peu un tableau qui s'annonçait globalement très positif.
.
Une belle adresse malgré tout, surtout pour un amateur de vins comme moi.
.
.
Bruno

2 commentaires:

Anonyme a dit…

désolé pour vous de ne pas avoir pu profité d un généreux Maury avec mes desserts mais c' est un probleme recurant en fin de service chez nous

Bobosse92 a dit…

Bonjour Monsieur anonyme

Je ne connais pas votre statut au restaurant mais j'ose espérer que vous n'êtes ni le sommelier ni de la Direction. Il me semble en effet totalement anormal que l'on puisse répondre à un client qu'il s'agit d'un problème récurrent en fin de repas ! Soit l'équipe n'est pas assez étoffée, soit certaines personnes ne sont pas suffisamment compétentes, mais dans les deux cas, la Direction se doit de mettre en place en urgence des actions d'amélioration à ce problème

Bruno (déformé par mon approche idéaliste de la qualité)