10 décembre 2011

Quelques vins au restaurant "Au Souper Fin"

Ce samedi soir, dîner entre amis au restaurant "Au Souper Fin" situé à Frichemesnil, afin de récupérer comme il se doit d'une journée de ballades dans notre chère Normandie. Comme les deux fois précédentes, nous n'avons pas été déçus par une cuisine de haut vol qui sait manier à merveille les associations de saveurs.
.
Le "Menu Surprise du Chef" :
.
 St Jacques snackées et sa purée vinaigrée
Très belle association subtile et sur le fil entre la chair de la St Jacques et le côté vinaigré juste comme il faut.
.
 Filet de St Pierre, julienne de légumes et sauce safranée
Finesse du poisson et une sauce top slurp
.
 Escalope de foie gras poëllée, girolles et petits légumes, sauce aigre-douce
Il fallait oser un foie gras en plat principal ! Mais ça fonctionne plutôt bien, avec cette sauce vivifiante, qui fait passer le gras du plat
.
L'assiette de fromages de l'Oliv ... et son joyeux propriétaire
No comment (quoique, nettement moins classe que chez Lasserre ...)
.
 Macaron revisité (parce que je ne me rappelle plus de l'intitulé exact du dessert)
Je ne suis pas un bec sucré mais là, respect et bravo. Cette glace au miel de sapin, ce croustillant du macaron !!!!
.
 Quelques mignardises pour finir ...
.
Jurançon sec 2007, domaine de Souch : Belle robe dorée assez brillante. Un nez sur la finesse, mêlant des notes miellées, d'agrumes et un grillé discrêt mais salivant. La bouche est sur un équilibre velouté / tendre en attaque. Belle maturité bien contre-balancée par une acidité vivifiante qui sait rester à la fois fraîche et tendre. Belle tension sur un équilibre de demi-corps, frais et assez aromatique. Finale qui appelle un "petit coup de revenez-y" comme on dit en Normandie. C'est gourmand, droit, salivant sans excès. Un très bel accord avec une noix de St Jacques snackée, accompagnée d'une purée tendrement vinaigrée d'une part, et avec un filet de St Pierre, sauce safranée d'autre part. J'ai beaucoup aimé.
.
Saint Joseph rouge 2007, domaine Pierre Gaillard : Robe sombre et brillante, sur un grenat intense. Nez élégant et complexe, entre maturité du raisin, fruité explosif (fruits noirs) et notes florales (extrait de violette). Touche épicée et fumée à l'aération. Bouche construite sur un bel équilibre, fruits murs mais pas sur-murs, tannins légants, épices douces, ce qui donne une belle gourmandise. Vin de demi-corps mais très agréable et très frais. Une sorte de "vin caméléon" qui a su s'associer sans dissonance avec le plat (un foie gras poëllé). Un vin de plaisir. Très beau.
.
Encore une belle soirée entre amis, autour d'une belle table et de beaux flacons. Jamais déçu de ce restaurant en trois visites. Seul regret, le Lagavulin 16 ans qui me fait toujours de l'oeil en sortant du restaurant ...
.
.
Bruno

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Un grand merci pour ce magnifique week end de gastrotourisme entre amis !

Oliv, de plus en Bottero, de moins en moins Giacometti ! :o)

Bobosse92 a dit…

... qui en appelle de futurs autres !

Bruno