16 mars 2013

Côte rôtie et cuisine thaï

Une fois n'est pas coutume, nous avions rendez-vous en ce samedi soir dans un restaurant thaï, le Banyan (Réservation au 01 40 60 09 31 - pas de site internet), situé place Etienne Pernet à Paris dans le 15eme. Novice en la matière, et surtout redoutant de "tomber" sur un plat contenant des fruits de mer ou autre crustacés (et accessoirement à une éventuelle trop forte dose d'épices), je me suis donc fié à mes condisciples. Au menu donc :
.
Salade de magrets fumés à la citronnelle et aux épices thaïes
.
Emincé de cœur de rumsteck grillé
(classifié ** sur une échelle de 3 pour les épices)
.
Pour accompagner cette cuisine vraiment gouteuse, aromatisée et d'un juste équilibre dans les saveurs et les épices, nous avons choisi une bouteille de Côte Rôtie 2009, domaine de Bonserine : une robe sombre, dense et profonde. Au nez, le vin apparaît très charpenté, sur les fruits noirs (presque confits), une belle épice douces et quelques notes florales. En bouche, c'est assez charmeur, malgré la nature du millésime et la jeunesse du cru. Jolis tannins encore à polir bien sur, mais de belle constitution. Suave mais buvable (à l'aération, les tannins semblent se raidir un peu, effet de la jaunesse). Très bel accord avec le côté relevé / épicé des plats. Très Bien (potentiellement excellent d'ici 10 ans).
.
Nems à la banane et au chocolat, glace 
.
Pour la beauté du geste, ambiance ...
.
Une très belle adresse que je recommande chaleureusement.
.
.
Bruno

2 commentaires:

François a dit…

Pour la beauté du geste, hein ?

Bobosse92 a dit…

Je n'y peux rien. Etre photogénique, ça ne se commande pas !!!

Bruno