14 juillet 2012

Fête nationale au restaurant "Le Souper Fin"

En ce 14 juillet ensoillé en Normandie, nos pas nous ont mené au restaurant "Le Souper Fin" à Frichemesnil (76), pour la quatrième fois en près de 2 ans.
.
Comme d'habitude, un accueil chaleureux, une cuisine très précise et très goutûe et quelques belles bouteilles à la carte.
.
Nous avons opté pour le menu "Suggestion du chef" composé de deux plats, plateau de fromages et dessert.
.
Homard bleu de nos côtes : chair et pinces en remoulade, la queue marinée, émulsion à la grecque
.
Foie gras chaud poélé et boudin de poularde de Bresse, jus réduit à l'ail des ours
.
Si la tablé a été partagée sur l'entrée, le Saint Pierre pêche cotière de Dieppe, fricassé de girolles au thym-citron a fait l'unanimité.
.
Deux visions du plateau de fromages. La première, régionale et raisonnable (la mienne), la seconde, plus éclectique et beaucoup moins raisonnable (on dirait le "Sage Oliv" (C) F. Mauss)
.
Pour le dessert, profusion d'avis avec, de haut en bas : un vacherin fraise-framboise, un soufflé au Grand Marnier sublime, et une pêche rôtie au miel et compoté d'abricots
.
Un homme heureux le ventre bien rempli par quelques mignardises en guise de souvenir(s).
.
Et avec tout ça, nous avons bu ...
.
... un Chablis Grand Cru Valmur 2006, W. Fèvre : bon, un peu fermé, manque de disctinction, d'élégance et de puissance. C'est frais, citronné, relativement léger, sans défaut ... mais sans génie non plus. En phase de fermeture ? Sans doute à revoir.
.
Puis, un Corton-Charlemagne 2008, domaine Laleure-Piot : changement complet de registre pour ce second chardonnay. Nez grillé, sur les amandes et la noisette, une pointe d'amertume salivante (déjà). Très léger beurré. En bouche, le vin est puissant, relativement sphérique, sans aspérité. Une corpulence équilibrée, entre minéralité saline, acidité de structure et élevage discret. Parfaitement en phase avec le Saint Pierre. Finale ultra-longue, vibrante, presque tellurique. Excellent (sans doute prêt à boire aujourd'hui).
.
Nous avons été sages, pas de douceur avec le dessert, pas d'alcool fort après le café, respectant à la lettre les recommandations de notre praticien.
.
Bref, une quatrième visite, toujours cette même cuisine, orientée mer, précise, à la cuisson nacrée, des accompagnements goutûs. Vraiment une très belle adresse que je recommande.
.
.
Bruno

2 commentaires:

Oliv a dit…

Miaaaaaaaaaam !

Ps: Elle a une jolie allure l'assiette de fromages (la seconde, version adulte, hein, pas le premier machin-truc pour mannequin anorexique...)! :o)

Bises
Oliv

Bobosse92 a dit…

Oui, mais moi, je soigne mon cholestérol ... et je saurai rester jeune encore de nombreuses années !

Bruno