12 novembre 2010

Restaurant Régis et Jacques Marcon (1)

Ou "comment l'on tutoie la perfection", tant l'impression de maîtrise, de force tranquille et de sérénité nous a envahi et habité durant cette (trop) courte soirée.
.
Après un périple touristique qui nous a mené entre Velay et Vivarais, nous quittons une dernière fois la vallée pour grimper sur les hauteurs, vers le village de Saint Bonnet le Froid, entouré par un camaïeu de verts, reflets d'une végétation montagnarde rase et de quelques forêts de résineux.
.
Parking couvert pour nous souhaiter la bienvenue puis, dès la porte passée, un accueil chaleureux.
.
Par un ascenseur, nous accédons à un couloir sombre, mais sobrement et agréablement décoré de minéraux et de magnifiques sculptures modernes, dans un esprit très zen (sans oublier une magnifique table-accordéon en bois).
.
Arrivée ensuite dans notre chambre qui répond au doux nom de "Pyrite" (disulfure de fer cristallisant dans le système cubique).
.
Premier choc de la soirée avec cette décoration mêlant le bois, le métal et le cuir.
.
la salle de bains, avec cette baignoire où l'on tiendrait à deux ou trois ...
.
la chambre, ...
.
 ... magnifiquement tournée vers les montagnes environnantes
.
A peine arrivé, un petit en-cas nous attend, pour patienter jusqu'au soir
.
Un peu de chants grégoriens slaves pour se décontracter d'une rude journée et se préparer doucement pour le repas.
.
La suite au prochain épisode.
.
.
Bruno

2 commentaires:

François a dit…

La suite !! La suite !!

Bobosse92 a dit…

Pas possible, la suivante, je suis sous la douche, face aux montagnes ...